Aluminum Chlorohydrate | Chlorohydrate d'aluminium

De quoi s’agit-il?

Le chlorohydrate d’aluminium est une forme simple d'un groupe de sels d'aluminium qui peuvent être utilisés dans les produits antisudorifiques pour réduire la moiteur sous les aisselles. Le chlorohydrate d’aluminium est aussi largement utilisé pour purifier l'eau et éliminer les matières organiques dissoutes. L’aluminium est le troisième élément le plus abondant dans la croûte terrestre après l'oxygène et le silicone, mais, comme la plupart des ressources de la Terre, ses réserves sont limitées.  

À quoi ça sert?

Le chlorohydrate d’aluminium est un des nombreux ingrédients à base d’aluminium utilisés dans les produits antisudorifiques. Nos études cliniques montrent que notre antisudorifique en bâton aide à réduire la sueur et la transpiration. Le chlorohydrate d’aluminium agit en formant un bouchon temporaire sur les canaux sudorifères qui aide à réduire le débit de la transpiration sur la peau. Alors que le chlorohydrate d’aluminium réduit la quantité de transpiration sur la peau, l’ingrédient aide aussi à créer un environnement cutané hostile au développement des bactéries responsables de la mauvaise odeur, aidant ainsi à réduire les odeurs corporelles.

Comment c’est fait?

Notre modèle de gérance nous guide dans le choix de nos ingrédients qui ont été transformés en respectant notre philosophie en matière de santé humaine et environnementale.

Le chlorohydrate d’aluminium est généralement préparé à partir d’aluminium vierge, extrait et purifié du minerai naturel bauxite. Ce processus consomme énormément d'énergie, produit des gaz à effet de serre et les réserves de ce minerai sont limitées.

Dans nos produits antisudorifiques, nous utilisons un chlorohydrate d’aluminium préparé à partir d’aluminium recyclé issu, à l’origine, du minerai bauxite raffiné et purifié. L’aluminium recyclé est ensuite mélangé à de l’acide chlorhydrique et à de l’eau, et soumis à une réaction chimique contrôlée afin de former le chlorohydrate d’aluminium.

Même si des efforts ont été faits pour réduire l’empreinte carbone de la production d’aluminium primaire à partir du minerai bauxite, la préparation d’aluminium pur à partir de sources recyclées ne consomme que 8 % de l’énergie nécessaire à la production d’aluminium issu de la bauxite. C’est donc le choix responsable/durable que nous avons fait pour notre chlorohydrate d’aluminium. En comparaison avec l’aluminium issu du minerai bauxite, l’utilisation de l’aluminium recyclé limite la consommation d’énergie et la production de gaz à effet de serre, et aide à mieux gérer l’appauvrissement des ressources mondiales épuisables.

Quels sont les substituts?

Il existe plusieurs sels d’aluminium pour réduire la moiteur sous les aisselles. Parmi ces sels d’aluminium, on trouve le chlorure d’aluminium, le(s) chlorohydrate(s) d’aluminium et les sels d’aluminium zirconium. Parmi ces options, le chlorure d'aluminium est la forme la plus simple, mais son acidité naturelle peut endommager les tissus et parfois être irritante pour les aisselles. Le chlorohydrate d’aluminium est le sel le plus simple qui n’abîme pas les tissus et est généralement bien toléré par la peau. Il existe plusieurs autres sels de chlorohydrate d’aluminium plus complexes, ainsi que des sels d’aluminium zirconium.

Les consommateurs qui ne désirent pas utiliser de produit antisudorifique seront heureux d’apprendre que Tom’s of Maine produit aussi une gamme de déodorants en bâton qui inclut des options sans aluminium. Nous croyons qu’il est important d’offrir le choix aux consommateurs et nous savons qu’ils opteront toujours pour un régime de soins personnels qui leur convient.

Est-ce le bon choix pour moi?

Nous sommes conscients que beaucoup de personnes s’interrogent sur la sécurité des produits à base d’aluminium pour les aisselles, car quelques études ont fait le lien entre l’utilisation de ces produits et l’apparition du cancer du sein et de la maladie d’Alzheimer.

Selon la Société canadienne du cancer, il n’existe aucune preuve que l’utilisation des antisudorifiques augmenterait votre risque de contracter un cancer du sein1. En outre, la Société Alzheimer du Canada indique que les études menées n’ont pas fourni de preuves tangibles que l’aluminium serait un facteur de risque pour le développement de la démence2. Si le risque de cancer du sein ou de la maladie d’Alzheimer vous inquiète, nous vous encourageons à en parler avec votre médecin afin de définir vos prédispositions individuelles.

Tom’s of Maine reconnaît que toutes les personnes sont différentes et que, même en utilisant des ingrédients naturellement dérivés, certaines pourraient développer une réaction allergique qui lui est propre. Comme avec tout produit, cessez l’utilisation en cas d’inconfort ou d’autres signes que le produit pourrait ne pas être approprié pour la chimie de votre corps.